Le cheminement d’une maman ordinaire vers une école extraordinaire !

Témoignage de Judith, maman de 3 enfants membres de l’école NovAgora.

Octobre 2017

Cela fait maintenant 4 mois que nous avons découvert les écoles démocratiques et surtout NovAgora, à Strasbourg, cette rencontre nous a questionné beaucoup, bousculé et transformé profondément. J’ai longuement hésité à me mettre derrière mon clavier pour témoigner de ce bouleversement et je pense aujourd’hui être prête à partager ce processus de mutation.

Mon parcours de maman est parsemé de chiffres :

11 ans l’âge de mon fils cadet T. formidable petit garçon (je suis tout à fait objective !!!!) mais avec qui j’ai des relations difficiles…cela peut paraître paradoxal mais je vis avec ce paradoxe depuis au moins 5 ans. Je l’adore mais ne sais plus comment l’accompagner et l’aider…

8 ans que nous cherchons ce qui ne va pas chez T.

6 spécialistes différents (pédo-psy, neuro-psy, psychomotricienne, psychologue…)  des dizaines de rendez-vous sans solution mais de plus en plus d’incompréhension la plus grande étant évoquée par un des pédo-psychiatres que nous avons consulté et qui nous a expliqué que T. « se sent trop en sécurité dans son cadre familial et que de ce fait le monde extérieur, et donc l’école, l’agresse » il nous propose donc de faire de notre maison un endroit moins sécure…je n’en crois pas mes oreilles !!!!

Nous continuerons encore 2 ans comme ça en étant convoqués très régulièrement à l’école pour nous entendre dire que T. ne rentre pas dans les cases.

Le  22 juin 2017 nous venons de découvrir effarés que T. se fait harceler à l’école par des camarades de classe (brimades, insultes…) depuis plusieurs mois…il ne s’est pas confié à nous, nous le découvrons au hasard d’une Xième punition pour laquelle je le dispute, il s’effondre …le milieu scolaire nous renvoit son impuissance et banalise ce qui s’est passé…Je suis à bout, qu’allons nous faire de lui. Cet enfant, mon enfant n’a pas d’avenir, on ne fera rien de lui ! Les jugements, les « bons conseils », les paroles piquantes des autres tournent dans mon esprit…Je suis à bout et avec la rage du désespoir je décide qu’il faut que tout cela cesse…on doit trouver une solution !

Je me mets à chercher une échappatoire, T. ne peut pas continuer à l’école classique alors quelle autre solution : l’école privée, la pédagogie Steiner ????? L’école démocratique ????? Je découvre NovAgora école alternative qui ouvre à Strasbourg en octobre 2017. Le  27 juin 2017 nous décidons de participer à une réunion publique organisée par les co-fondatrices.

J’y vais sans trop de conviction, ce que j’ai lu de cette école me paraît « extrême » : des apprentissages autonomes, une absence de programme. 

Cette réunion représente la première étape de ma mue intellectuelle. On est assis en cercle avec une trentaine d’autres parents qui partagent ou non notre difficulté. Mais ce n’est pas cela qui m’a marqué c’est la façon d’envisager l’enfant comme une personne pleine et entière, les membres de l’équipe bienveillants. Après 2h de réunion je fonds en larmes, je viens de réaliser que ce n’est pas T. qui a un problème mais que le modèle scolaire classique ne lui correspond pas. Je viens de changer de paradigme. Aujourd’hui cela me semble une évidence mais à ce moment là ça a provoqué en moi un vrai bouleversement. Nous décidons après quelques jours de réflexion de tenter l’aventure pour T.

2 mois de recherche de documentation et nous sommes convaincus que ce nouveau modèle peut apporter de la sérénité dans notre existence pour notre fils et d’autres qui ne correspondent pas au critères de l’éducation nationale.

Septembre c’est le moment de la rentrée ! T. a une sœur ainée et un frère plus jeune qui eux vont bien dans le système scolaire classique. Nous débutons donc cette rentrée à géométrie variable avec T. à l’école démocratique et nos deux autres enfants à l’éducation nationale.

1 semaine c’est le temps qu’il a fallu à A. (14 ans) pour nous dire qu’elle ne voulait plus aller au collège qu’elle voulait elle aussi mener ses projets et changer d’école. Une lame de fond venait de saisir notre famille pourtant il nous semblait que tout allait bien. Et puis je reste les bras ballant A. est une élève exemplaire 17/20 de moyenne générale. Rebelote tout tourne dans ma tête je réalise peu à peu que les enfants quels qu’ils soient subissent des apprentissages qui ne les interressent pas toujours. Cela nous renvoit moi et mon mari à notre propre scolarité pas toujours drôle. Je prends conscience que NovAgora ne répond pas qu’aux besoins d’enfants en décalage avec le système classique mais que ce modèle ouvre des possibilités folles à tous les enfants. Du haut de ses 14 ans A. argumente et nous expose tous les projets qu’elle a. Elle est bluffante de persuasion. Elle rencontre l’équipe de NovAgora, s’enthousiasme et confirme son choix. 

Nous continuons notre mutation en douceur dans le cercle familial, le choix de NovAgora se diffuse dans toutes les arcanes de notre vie et même si ce n’est pas magique, nous grappillons tous les jours des espaces de sérénité, nous retrouvons des temps d’échanges intenses en familles.

Aujourd’hui nous souhaitons que M. notre petit dernier rejoigne lui aussi NovAgora cette décision vient compléter notre mutation. Ce choix nous est apparu comme une évidence et un besoin de retrouver un équilibre complet.

Hier, c’etait la pré-rentrée à l’école NovAgora, nous avons passé un moment magique, les enfants libres étaient heureux. T. et A. feront leur rentrée lundi à l’école NovAgora. M. devra patienter encore une ou deux semaines avant de les rejoindre le temps que nous actions son inscription.

Aujourd’hui je suis sereine, ce qui ne veux pas dire que je n’ai pas de doutes mais je les accepte, je les affronte. J’ai l’intime conviction que quelque chose de formidable se joue pour nos enfants, j’ai confiance en eux, je les aime…ESPOIR

Depuis beaucoup de choses se sont passées dans notre vie de famille nous sommes de plus en plus confiants sur ce modèle qui donne des ailes à nos enfants.

L’avenir a besoin de personnes qui savent s’adapter au monde et qui ont la capacité de chercher eux-mêmes leurs solutions, l’école démocratique permet cela. Et dans la mesure où l’on arrive en tant que parents à lâcher prise elle réserve au quotidien de belles et nombreuses surprises.

Judith

Publicités

4 réflexions sur “Le cheminement d’une maman ordinaire vers une école extraordinaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s